puériculture

La diversification alimentaire

La diversification a lieu à partir de 4 mois et jusqu’à 6 mois. Commencer trop tôt est risque de provoquer des carences alimentaires et commencer trop tard c’est prendre le risque de développer des allergies alimentaires. On est souvent pressé de démarrer cette étape importante mais pas très aidé par le médecin ou le pédiatre pour savoir exactement comment s’y prendre. Dans cet article, je vous parle de la diversification comme on me la enseigné en 2017 durant mon école d’auxiliaire de puériculture mais depuis, les choses ont changé. Lors de ma formation d’assistante maternelle, nous avons vu une diététicienne pour le cours sur la diversification et elle nous a fait part de ces changements. Avec la crise du covid les nouvelles recommandations ne sont pas encore parues mais aujourd’hui on préconise de tout introduire dès le début de la diversification pour éviter les risques allergènes. De plus, les quantités n’existent plus vraiment car on compte sur la sensation de satiété de l’enfant. Personnellement, je ne me sens pas rassuré de ne pas appliquer des quantités alors je continue à suivre les anciennes recommandations. J’espère que ceci vous aidera à y voir plus clair.

Laits et produits laitiers

À chaque repas sous différentes formes avec une équivalence de 500ml par jour.

De 6 mois à 1 an du lait 2ème âge et de 1 an à 3 ans lait de croissance.
Le lait peut être inclus dans les préparations culinaires.

Produits: yaourts natures vers 5 mois, puis fromage blanc et petits suisses. Fromages à pâte cuite: gruyère râpé, crème de gruyère, kiri, lamelles de fromage vers 8/9 mois.

Équivalences: 120ml de lait de vache = 1 yaourt, 3 petits suisses de 60g, 100g de fromage blanc, 20g de fromage à pâte dure, 50g de fromage à pâte molle ou 2 kiris

Les fruits

Lorsque l’on démarre la diversification il est possible de démarrer par les fruits ou les légumes. Je conseille plutôt les légumes afin d’éviter qu’il ne les boude en préférant le sucré.

Quantité sur une journée: 1 à 2 cuillères à café par jour et jusqu’à 1 demi pot de compote. 130g à 8 mois, 200g à 1 an et 250g à 2 ans.

Texture: cuits en compote sans sucre ajouté à partir de 4 mois et crus après 9 mois pour éviter les allergies. Attendre 9 mois et avec des fruits mous et murs pour les petits morceaux.

Les fruits à coques et fruits exotiques sont à donner après 1 an.

Les jus ne sont pas indispensable car le lait infantile répond aux besoins en vitamines C.

Les légumes

Texture: cuits à partir de 4 mois. Mixés avant 9 mois puis mouliné jusqu’à 1 an et enfin écrasé et en morceaux. Crus entre 15 et 18 mois 30g avec un peu d’huile pour assaisonner.

Quantité journalières: 1 à 2 cuillères à café par jour jusqu’à un demi pot. 130 à 150g à 8 mois, 200g à 1 an et 250g à 2 ans.

Les céréales infantiles (voir mon articles dédié)

Elles ne sont pas indispensables mais peuvent aider bébé à être calé plus longtemps la nuit ou la matinée.

Les céréales de type “corn flakes” peuvent être proposées après 18 mois avec du lait.

Viandes oeuf poisson

Leur introduction se fait après les fruits et légumes. Elle est recommandée une fois par jour.

Quantité journalières: 10g a 6/7 mois soit 2 cuillères à café, 15 à 20g à 1 an soit 1 cuillère à soupe et 30g à 2 ans.

Texture: mixé à 6 mois, mouliné à 9 mois, hachée à 1 an et en petits morceaux à 18 mois.

Les oeufs doivent être durs et mixé. Les viandes peu grasses c’est à dire poulet, veau, boeuf et lapin. Poisson sans panure.

Cuisson: eau, vapeur, papillote, pochée et sans matières grasses cuites.

Attention à la peau des saucisses qui peut provoquer des étouffements et à proposer le plus tard possible car grasses et de qualité inégale.

Les féculents

A introduire à partir de 8 mois 1 à 2 fois par jour sous forme de riz, pâtes et semoule.

Quantités journalières: 100g à 150g après 1 an.

La pomme de terre peut être utilisée en très petite quantité pour lier les purée mais pas seule avant 1 an.

Pain à partir de 12 mois en croûton dur. Pas de pain au son avant 8 ans car les fibres irritent le côlon.

Les légumes secs sont seulement à introduire à 8 mois mixés et 3 ans entiers.

Matières grasses

Dès 6 mois toujours crues, elles sont indispensables pour l’absorbsion des vitamines.

Quantités journalières: une noisette de beurre, 1 cuillère à café d’huile (varier pour les différents apports), ou de crème fraîche.

Produits sucrés

À consommer avec modération et le plus tard possible.

Suggestion de menus

Enfant de 8 mois

  • PDJ: 210 ml de lait 2 éme âge
  • Midi: 100g de purée de légumes avec 50g de féculents, 10g de viande mixée avec 1 cuillère à café d’huile et 130g de compote
  • Goûter: 210 ml de lait 2 ème âge
  • Soir: 50g potage de légumes et 50g de féculents puis 1 yaourt

Ou

  • PDJ: 210 ml de lait 2 ème âge
  • Midi: 150g de purée de légumes avec 100g de féculents et 10g de poisson avec une noisette de beurre. 1 kiri
  • Goûter: 130g de compote et 1 yaourt
  • Soir: 210 ml de lait 2 ème âge

Enfant de 1 an

  • PDJ: 210 ml de lait de croissance
  • Midi: 100g de légumes mouliné avec 100g de féculents et 1 cuillère à café de crème fraîche avec 15 à 20g d’oeuf. 20g de fromage à tartiné sur une tranche de pain et 50g de lamelles de fruit cru.
  • Goûter: 100g de fromage blanc et 100g de compote
  • Soir: 100g potage de légumes et 50g de féculents, 1 petit suisse de 50g et 50g de compote

N’oubliez pas l’eau à volonté toute la journée dès la diversification

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.